dimanche 12 juin 2011

JEUNESSE – SI VOUS VOULEZ !

Ce qui court au corps dans la jeunesse-attitude

Vibre dans mon cœur comme ivresse d’altitude

Alors je me souviens de la liesse du vent

Qui me chantait la promesse d’auparavant


J’aime et me repais du silence de l’azur

Quand il laisse le soleil scander le futur

Pour tous ceux qui sèment des grains de fantaisie

Dans l’éveil du printemps et sa haute saisie


L’été pointe avec le désir épanoui

Et je me fais une joie de la compagnie

Qui passe l’âge du poète et les saisons


Si jointes sont les mains et les joues à demain

Les traces de l’amour sont ici en chemin

Sans que ne fulmine leur secrète raison

Enregistrer un commentaire