mercredi 24 août 2011

QUOTIDIEN REUNI

QUOTIDIEN REUNI

Grue-totem barrant les nuages

Portant à son fil de levage

Un cœur suspendu

Qui veille la place

Où des jeunes – des enfants et leurs mères

Viennent mordre dans le soir


Ils se laissent couronner

Par les réverbères-lampions

Qui s’allument

Comme pour la fête


A côté attend une fée souriante

Venue de Pologne

Tout à côté se mélangent

Des voix d’autres exilés

Suspendus fiévreusement

A leurs droits


Temps arrêté …

Le grand totem a fondu

Dans l’obscur cachant son cœur


Propitiatoires - les arbres couvent

Les palpitations de paroles

Les babillements des tout petits

Qui s’essaient à slalomer entre les piquets

Du marché prés pour le lendemain

Puis tout tourne en manège

Sur vélos –trottinettes –patins –scooters

Et les voitures frôlent la scène de la place

Elle passent – l’ignorent – la mettent en transit …

Enregistrer un commentaire