dimanche 7 avril 2013

"JE NE LAISSERAI DIRE PAR PERSONNE"



« JE NE LAISSERAI DIRE PAR PERSONNE … »


Sous le maigre  auvent où flambe l’instant
Tes mots-éclairs s’installent
Au bord du temps –
Chipent
Les rires et tous les mots d’esprit …
Jeunesses ! Lui avez
 Encore appris …

Versant les cœurs  en franche compagnie –
Sautant sauvagement
Hors de vos nids …
Des jeux d’amour vous prenez tout sans arme –
Et – sans éclats – vous faites
Briller vos âmes

Dénouant le fin filet des désirs
Vous soufflez sur l’écume
Pour saisir
Ce qui du savoir pétrifié
Craquelle dans la compétition
Et ses séquelles …

Et … Sur vos lèvres se réveille la vie
Qui – dans vos corps –
Se déploie sans
L’envie …
Embrassant les horizons sans promesse
Le son de vos chansons
Ne fait pas
Messe

Bise qui harcèle lève vos voix
Vers l’arbre fleuri
Où cueillir vos
Lois …
Au cliquetis de très épaisses chaînes
Vous gardez tous vos sens
Qui vous entraîne

Exceptant printemps du grand incendie
Pour lequel vous fulminez
Dans vos dits …
Connaissant les fardeaux et les prisons
Vous faites sonner cœurs
Et vraies raisons :

Quelqu'un voit-il vos faix à vos épaules
Quand brûlent aux gris murs
Toutes tes paroles ? …
Enregistrer un commentaire