mardi 30 avril 2013

JEUNESSE AU CLAVIER DES LUMIERES



JEUNESSE AU CLAVIER DES LUMIÈRES




Au clavier des lumières
Se joue la chair de l’instant
Et sur ces flux – parabolise
Cette jeunesse qui cherche
Ses miroirs dont l’éclat
Décline les rires

Ses jeux s’effilent –
Aveuglés par
La scie
D’un soleil qui – là
S’en vient à rissoler

Malgré le temps qui affole
Son lointain –
Son silence lance
Un feu sans
Promesse

Mais – comme sourit le soleil
Sur les murs du savoir !...
Avatars dorés sur
La chair de
L’instant ?...
Brulure qui mange
Toute science

La ville en soufflant les
Ruées vespérales
Affame l’attente
Et – huant
Les déserts –
Cette jeunesse boit
L’incertitude collée dans
La lumière qui part
Et vient – vient
Et part –
Affolant le hasard
Qui feule dans les coursives
Du temps

Que la musique des rumeurs
Éclate la chance …
Toute la vacance trouvera
Les champs magnétiques
De la lumière
Amoureuse

Et le temps du rien
Valse sur les genoux du soleil
Qui clignote – clignote
Dans ses notes
Du soir qui
Vient dans
Le vent
Enregistrer un commentaire