mardi 6 août 2013

LES SENS ET LA VACUITE



LES SENS ET LA VACUITÉ




Vacuité appuyée
Sur l’horizon-pyramides –
Blanc sur noir –
Sens dressés ici
Sous ces murailles –
Gonflées de leurs châles
En nuées –
Les couronnant –
Têtes et gorges


Sens avec les papillons
D’un jour
Avec
Ce volètement
De fleur en fleur

Et une petite brise
Glissant au cœur –
Arrosant le soleil :
Sens sous cette caresse fraîche


Vacuité qui noie l’instant
Collant à la voix …

Attraper l’éternité
Qui vole sur les traces
De l’écrit étreint
Par les hauteurs …

Et l’on aura laissé
Le train du silence en soi-même
Gagner la guerre
De la présence
pacifiquement
Enregistrer un commentaire