mardi 24 septembre 2013

PRESENCE



Sous les étoiles
Ta main dans ma main –
Force sage me lançait
Des immortelles …

Tes yeux – force féline –
Jonglaient avec
Les roses

Toute fleur durable
Au surplomb où se dessinait ton océan
Avait poussé le printemps
A naître

Tu gravitais –
Cœur dans l’escalade du jour –
Autour de l’indomptable
Energie de créer

Et ton éveil a radicalisé
Mes découvertes :
Ton océan

Sage et sauvage :
Ta jeunesse demeurée aux cent phares
M’a donné tant de
Tendre lumière

Tout le suc des compagnons
Tout le sel de la marée
N’ont jamais effacé
Les traces de
Tant et tant
De secrètes
Grâces

Nous ne délions pas
Ton infini de chair
Et charme

Nous ne délions pas
Les lueurs du matin
Elles allaient jusqu’à l’éclat
Du soleil rouge …
Elles sont incrustées
Comme sur ta scène
Brûlante

Et les grains dans le grand vent
Allumaient le grain
De ta peau

Tout le beau concert des oiseaux d’océan
Disait tes cris modulés
En flammes

Tes cheveux valsant sur ton corps
Incendiaient la moisson
Des désirs

Tout ce qui – d’aurore ou crépuscule –
Montait et descendait
Sur le limon –
Se refaisait entre nous

Et ces esquifs – de toutes couleurs –
Ancrés – voile au sens du vent –
Te donnaient souffle
Et l’alignaient
Houle sur houle
Sur ton être de tigresse …

C’était ton regard …
C’est encore toi que
J’aime tant
Enregistrer un commentaire