jeudi 27 mars 2014

LIBRE ISSUE DANS LA LUMIERE



LIBRE ISSUE DANS LA LUMIÈRE



Décidée : la fulgurance d’un espoir
Déchire la toile d’araigne
Des mots tenus
Pour inutiles
Par la faconde
De l’ennui

D’opératiques paroles
Livrent l’arôme
De la nuit
En un cœur ivre
De musique

Et la chair taiseuse
Des amoureux transis
S’ouvre aux rires
Qui oublient

Des gouttes de mots livrent
Des entrechats où
Leur présence
Balbutie

Le temps s’enfuit
Bradé par le squelette
De la solitude où
Sa tête au
Silence
Est balafrée par
L’instant qui vient
Vacillant d’altitude serrée
Au suif du
Lointain

Freine ton attente ! O Pensée
Des maintenants assoiffés
De joie effrénée
Que la lumière
T’étreigne
Dans ses bras de velours
Qu’elle demeure libre :
L’issue d’où sourdent
Les secrets des
Rumeurs
Insues
Dans leur apprêt
De toujours

Qu’elle les fasse sauter
Au-delà des murs
Qui séparent
Et …
Qu’elle les entraîne
Dans ton amour …

Les voix qui ont soulevé
Le gouffre de la ville
Sont cet archipel
Qui te délivre
O Pensée !
Enregistrer un commentaire