mercredi 23 avril 2014

LA VEILLE SOUS LA ROSE DES VENTS



LA VEILLE SOUS LA ROSE DES VENTS



Tu t’es déclaré de mille fêtes
Pour des paroles de mille et mille têtes
La roue du temps enlevée
Sous le rose des vents
Levée  -
Tu conduis ta veille
Aux furies portant
Ton chant varié
Dans l’oreille
De l’instant

Une chaîne affable de fleurs
Passe sous ton aile de
Papillon qui avale
Le suc de leurs
Chairs tout
En laissant
Transpirer le parfum
De leurs jeunes
Âmes

Du drame de leurs aspirations
Monte le doux air
Des amours
Qui parcourt
Le lieu clair de leurs respirations …

Un tango argentin
Accompagne leurs paroles qui tanguent
Puis regagnent un temps éteint
Rallumé avec le charme
De mots qui dansent –
Mutins contre
Tout silence

Métamorphose armée par
La paix des différences :
C’est une musique
Où se pense
Le lointain
Et s’embrasse ce qui y mène : souverain
Avec les mains à la grâce
Des choses enlacées
Prenant leurs
Essences
Du partage

Et l’âge de la jeunesse
Visant les courses du hasard
A travers toutes les ressources
De l’art rencontrant
La vie pour tant
D’autres  qui ne se lèvent pas
Ni dans le gué
Ni dans la veille
Enregistrer un commentaire