mardi 11 août 2015

DE PROCHE EN PROCHE



DE PROCHE EN PROCHE



De proche en proche
Apprenant la différence
Nous envisageons le lointain
En partageant de chacun à chacun
Ce qui de notre regard
Fouette ce qui
Nous sépare
Du lointain
Horizon

Nous ne nous relions que
Sans appel à un Dieu...
Il est en chacun
Remplissant
Le vide
Des précipices du monde

Nous n'avons à inventer en permanence
Que ce qui rayonne en nous :
Cette clarté de frères
Ouverte au
Moindre
Recoin d'azur
Et à tous les airs
Qui jonglent en leurs bouches

Nous savons traverser le brouillard intense
Et rendre nos rêves praticables
Pour des chemins
Escarpés
Quand bien-même nous répétons
Nos pas à travers
L'inconnu

Et pour continuer à inaugurer
La grande chaîne
De nos désirs
Nous nous lançons
Tous cœurs battants
Dans la conquête de la paix
Aux plus hauts sommets
De nos pentes

Nous ne cueillons plus de fleurs
Sauf celles qui nous font
Mourir d'amour
Quand elles risquent de se flétrir
Sous les plus forts orages

Et nous nous enhardissons
A prendre tous les châteaux
Dans les clairières
Des forêts
Profondes

Chaque anonyme prostré
Dans la misère
Nous l'appelons à entrer
Dans notre chemin
Pour qu'il soit
Renforcé
Par sa présence

La distance à parcourir
Nous ne la comptons plus
Qu'à travers chaque
Élan que nous
Inaugurons
A chaque fois que
Nous savons pouvoir
Toucher les plus
Hauts points
De la fraternité
Enregistrer un commentaire