dimanche 21 février 2016

COÏNCIDENCES ET PARADOXES


COÏNCIDENCES ET PARADOXES


La pluie grisaille – affadit la pierre
Éloigne et rouille les rumeurs...
Chatouille aiguisée de lumière...
Bientôt elle brille en couleurs
Sur les bouches serrées des murs

La nuit légère l'accompagne
Le macadam a belle allure
Diamant qu'en nos rires il gagne
Et ré-arme tous nos partages
Il les aligne sur sa rame

Pressant – il fait tourner la page
Aux solitudes – à leur drame
Pour illumination joyeuse
De l'horizon avec tout lien
Fumant des étoiles fameuses
Ripant sous voile parisien

Si la vitesse nous entraîne
Et se cheville à l'inconnu
Nous gardons l'énigme lointaine
De cette ville parvenue
Au paroxysme de sa veille :

Quand s'efface le vif trafic
Pour laisser place au grand éveil
Ici pour les voix – leur musique
Enregistrer un commentaire