mardi 16 février 2016

L'Ici des Ailleurs Acceptés


L'ICI DES AILLEURS ACCEPTES


Les liens éblouis de l'errance
Dans le chœur tremblant de présence
Sautent les gammes de la veille
Avec lumière de l'éveil

Gardant tous les frissons du soir
Ils viennent mettre à nu l'espoir
Sous de larges ballons solaires
Où ils se saoulent de grands airs

Ils se roulent dans le désir
Font belle union de leurs plaisirs -
Seraient-ils venus du lointain
Ceux que la distance n'atteint ?

Miroir de la ville aux grands bruits
Ici mirage de la nuit
Tout ce qui soude l'inconnu
Leur est vraiment bien parvenu

Ils l'attachent à l'amitié
Et la bienveillance liée
Épargne toute cour d'amour
Ce que Marianne voit toujours

Pas de vitesse qui reprenne
La lenteur du temps qu'ils étrennent …
La ville a installé ces nids
Où souffle Paix de Compagnie

Que bringuebale le présent
Non ! Ce n'est pas en le rasant
Qu'on inaugure un avenir
Qui vient dans l'instant à tenir

La mémoire que l'on harcèle
Soupire au moment du rappel
Quand affleure tout en saillie
Le la aux accents d'un pays

Ils illuminent le fronton
D'un temple où se donne le ton :
L'Ici des Ailleurs acceptés
Qui fait beauté de nos cités
Enregistrer un commentaire