dimanche 27 mars 2016

Les Misérables-02-L'Air De La Misère



VILLE ! TU CONJOINTS
NOS VOIX SUR D'AUTRES VOIES


Au salut de la nuit
S'avale le grand bruit
Sous la sueur du jour
Sous les lueurs qui
courent
Parader sous la pierre
Avec soldats lunaires
L'érodant sur sa base...
Mai nul feu ne l’arase




La rumeur en sommeil
Ramène aux voix de veille
Qui creusent les lèvres -
Avec leur propre sève -
De ces bouches de rue
Paris reste leur bru
Qu'enlacent sans promesse
Leurs discours et caresses




Petit train de la vie
Comme tu ralentis
Dans la nuit qui t'écoute
Nul ne veut ta déroute
Mais le printemps venu
La misère est à nu
Aiguillons nos baisers
Sur tes voix plus osées :




Celles que tu demandes
Et que nul ne commande
Mais appelle à reprendre
Sans brûler toutes
cendres
De nos tendres désirs
Aux nuits du souvenir...
Pâques Comptoir Voltaire
Nous vaquons sur ta terre




Et les yeux incendiés
Nous savons nous lier -
Sans aucune terreur -
Aux feux de la ferveur
Tant que la ville rappelle
Ici – toutes les ailes
Du plus luisant des soirs
Pour faire briller
l'espoir

Enregistrer un commentaire