dimanche 19 février 2017

Sous la direction orchestrale ( fière, tranquille et magistrale) de Pierre Boulez et, sans doute en partage avec lui : ce ballet qui rappelle Stravinsky, au présent, est édifiant par sa mise en scène : même les chevaux y font l'Histoire : Vivement recommandé de regarder et d'écouter : en plus : le travail du vidéaste est à la pleine mesure de toute cette beauté ! On n'oubliera pas Nijinski qui en fut le héros avec Diaghilev et Stravinsky en 1913 en Russie elle-même et : ce fut aussi un printemps pour sa musique, son art du ballet et sa scène politique qui avait suivi les évènements de 1905 et annonçait une autre période de tempête !


Enregistrer un commentaire