vendredi 12 janvier 2018

LE COMPTE AUX ÂGES EXTRÊMES : TANT A DIRE DU TEMPS ET TOUJOURS TOUT A RECOMMENCER !


Le 11-12/01/2018


LE COMPTE AUX ÂGES EXTRÊMES : TANT A DIRE DU TEMPS ET TOUJOURS TOUT A RECOMMENCER !

Comme tu voies le temps ô Petit enfant-roi
à compter heures en unités d'infini
pendant que vieil âge le compte en minimal …
Il n'est d’Épiphanie à vous tenir en joie
qu'au généreux bonheur de vous laisser à vie
assurer cet hommage à un temps vertical
juste en la comparution dans le vif instant
de ce partage illimité des différences
qui à la beauté de vos paysages tend
à se rajouter à ce Léthé de l'errance
dans ce grand monde où l'Enfant comme le vieil Homme
font à cette ronde des fins la belle somme !

L'HORIZON AUX RUINES RELUIT



Le 12/01/2018

L'HORIZON AUX RUINES RELUIT !


Mais qui donc rit où les statues tombent
voit-il aussi comment le passé sombre
à moins que reparcourant toutes traces
il ne veuille que s'effeuille et s'efface
toute passade au futur déclinée
sans fortune à l'ombre des murs sous lune …
Donc ne nuit aux façades taciturnes
de citadelle urbaine en ses décors
le bruit lancinant des débuts mal nés
rattrapant dans nuit advenant au corps
prenant valeur de ce quoi ne lui nuit ...
Sans ânonner un bonheur en reluit !

dimanche 7 janvier 2018

VOIR ET ENTENDRE A. RUBINSTEIN A CET AGE POURTANT BIEN AVANCE !


SAGESSE D'HISTOIRE AUX PAGES D'UN SOIR !





Le 7-8/01/2018


SAGESSE D'HISTOIRE AUX PAGES D'UN SOIR !


Au pâle semblant de la nuit – ce qui brille
vrille là en paroles contre tant d'absents
perdus dans le vif sang de tout ce qui s'habille
là en rigole dans la couleur de tous sens
abandonnés sur le sol aux mille rivages
des lointains pour tout Éole dans ce Paris
aux cent paysages affleurés sans la lune
et sans autre teint qu'aux visages là qui rient …
On leur donnera donc tous ces fruits tant immunes
que l'aura des bruits d'un repas sonnera tard
dans la nuit sans titre mais avec le bel art
partagés en myrtes sans voracité d'or
qu'une aurore aux pages d'histoire sans décor
aura livré en festin mélangé soleil
aux matins d'ange qu'aura donnés cette veille ...