vendredi 16 octobre 2015

LE NOUVEL EPANOUISSEMENT



LE NOUVEL ÉPANOUISSEMENT


Les arbres couleur soleil
Griffonnent le plein automne
Sur le mur de brume

Ils cachent un « je t'aime »
Jeté contre les montagnes
Et leur dit de
Se dégager
De nouveau épanouies
A notre vue

Les géraniums parlent toujours
Ils ne se tairons qu'à
La neige venue

Nous raccourcirons le gel
Nous outrepasserons l'hiver
Allez montagnes !
Passez-nous
Votre calme pur...

Et nous nous rencontrerons
En escaladant toutes les distances
Du sud au nord...

L'étoile nous attend
Dans notre amour

Rien n'est plus beau
Que de brûler
Un peu pour
Ce temps...

Nous ne nous laisserons
Pas dévorer par
Le silence
Car la maison du cœur
Réchauffe nos promesses
De paroles nues et
Victorieuses
De ce monde
Qui crie
La vitesse et le brouhahas sans fin

Toutes nos caresses – tous nos baisers
Resserrent le lointain
Vers le proche

Et nous tournons – tournons
Et dansons déjà
Main dans la main
A l'affût
De toutes les métamorphoses
Où s'inscrira ton nom
De reine
Comme sur le plus beau tableau
Des grâces printanières
Enregistrer un commentaire