vendredi 20 mai 2016

LIBRE ET AMOUREUX LEVER DE SAVANTS !



LIBRE ET AMOUREUX LEVER DE SAVANTS !

Si elle nous échoit – chair neuve d'avenir :
Cette fleur de nos choix – en des chants qui ne finissent -
Oui ! Notre voie non chue dans les chemins d'Abysses
Éventera l'échu des mains qui la salissent

Nous sommes tous-baisers pour révolte à tenir
Ce qu'elle a là osé en virevolte belle
Tournant le monde obscur en clarté fraternelle :
Cette onde d'amour sûr non hâtée à venir …

Et quoi !? Ni reconstruire en la ruine efflanquée
Par viscères d'empires : une nôtre cuisine !
Ni obvier à qui tire en tout ce qui usine !
Ni convier – sans férir – à un autre banquet !

Oui ! Le savoir levé reste bien notre Agapé !
Nul ne peut l'enlever en Pouvoir qui ne pense !
Car qui - libre à la lune où Pierrot rit et danse -
S'avance sans fortune en éclaireur de paix ?

Si la nuit elle-même emporte ses durs fers
C'est que luit et que s'aime à la porte des songes
Son air si laminé par l'enfer qui le ronge...
Anonyme – il renaît à la terre-univers !
Enregistrer un commentaire