lundi 22 décembre 2014

LES QUESTIONS DU HASARD A L'ARBRE DU SAVOIR



LES QUESTIONS DU HASARD A L'ARBRE DU SAVOIR


La part du poème
Où s'enfuient les effluves
Du hasard
Ne peut obvier longtemps
A celles de l'art où s'accueillent
Les « Je t'aime »


C'est toujours la symphonie des voix
Que souffle le grand nid
Du silence …


Et cette porte de respiration
Ouvre-la grande
A ce bruissement …


Tout le sens de tes questions grandira
A la belle aube qui mûrit
Sans-cesse dans
Ta passion

Que l'arbre où se tiennent les fruits
Ne pourrira jamais dans
Le marbre froid
De l'oubli …
Tu le sais … :

Ose donc tenir le hasard
Où se saisissent
Les baisers de
Tout art !

Enregistrer un commentaire